Histoires de famille

English

Tricia et Barry MacIntyre de Little Brasd’or, Cape Breton, et parents de Kaylee, six ans, se souviennent trop bien de la journée qui a changé leur vie. Le 7 mars 2012, Tricia a remarqué une étrange éruption cutanée sur les bras de Kaylee. Elle a appelé son médecin de famille et a demandé un rendez-vous sur-le-champ. Kaylee a subi des tests sanguins de routine; on a dit à sa mère qu’on l’appellerait si l’on détectait quelque chose.

« Le lendemain, Kaylee et moi étions à l’épicerie lorsque mon cellulaire s’est mis à sonner; c’est à ce moment que notre monde a changé à jamais, » déclare Tricia.  Les tests sanguins de Kaylee ont confirmé qu’elle était très malade. Six semaines plus tard, après de nombreux tests, il a été déterminé qu’elle était atteinte d’anémie aplasique, une maladie qui entraîne une insuffisance de la moelle épinière. « Mon conjoint et moi étions atterrés, mais nous nous sommes ressaisis et avons fait un pacte, soit celui de traverser cette épreuve une journée à la fois, se souvient Tricia. Nous nous devions de protéger Kaylee des effets pervers de la maladie. Elle allait s’en sortir. Il n’y avait aucune autre option! »

C’est alors qu’a commencé le premier de nombreux voyages à Halifax. « C’est là où le Manoir Ronald McDonald est entré dans nos vies et a rendu les choses un peu plus supportables, affirme Tricia. Ils nous ont fourni un endroit propre et accueillant où loger, à un prix abordable. Cet endroit a facilité la récupération de Kaylee. » Au cours des mois qui ont suivi, Tricia et Barry ont dû manquer bien des journées de travail. En mars 2014, la santé de Kaylee s’est affaiblie au point où elle a dû être transférée à Toronto pour y subir une greffe de moelle osseuse.

« En tant que parents, on ferait tout pour notre enfant malade, déclare Tricia. Le Manoir Ronald McDonald nous a aidés en allégeant le fardeau financier, ce dont nous avions besoin pour nous concentrer afin de prendre soin de Kaylee. Le manoir a aidé notre famille à demeurer ensemble. Il a allégé le poids sur nos épaules et apaisé nos préoccupations. »

Aujourd’hui, Kaylee se porte très bien. Toutefois, la famille MacIntyre sait que le parcours n’est pas encore tout à fait terminé. « Nous allons devoir faire le voyage jusqu’au centre hospitalier IWK jusqu’à ce que Kaylee atteigne ses 18 ans afin de faire le suivi de son bilan sanguin et de sa moelle osseuse, affirme Tricia. Par conséquent, nous continuerons à avoir besoin du Manoir Ronald McDonald jusqu’à ce que notre fille atteigne l’âge adulte et cela ne l’embête pas du tout. En fait, Kaylee a toujours hâte de retourner au manoir.

Ce que Kaylee préfère le plus au manoir, ce sont les délicieuses pâtisseries cuites au four, la salle de jeu et jouer à la Wii avec les bénévoles.

C’est réellement un chez-soi, » affirme Tricia. C’est un endroit où tout le monde comprend et chacun a sa propre histoire. Le Manoir Ronald McDonald a été un cadeau tombé du ciel tout au long de ce parcours. Je suis des plus reconnaissante de ce qu’ils ont fait pour aider famille. »