Histoires de famille

English

Jason Thorpe de Quispamsis, Nouveau-Brunswick, n’avait que 9 ans lorsqu’il est venu pour la première fois au Manoir Ronald McDonald. Sa famille lui avait parlé du manoir, mais il n’avait jamais pu y venir en raison des restrictions associées à sa leucémie. Puis, une occasion s’est présentée.

« Cette journée-là, nous sommes partis à pied, déclare Jason. Lorsque nous sommes arrivés sur le seuil, je me souviens que le personnel et les autres familles m’ont accueilli avec des câlins et de bons souhaits. C’est ma sœur qui m’a fait faire la visite; elle m’a dit qu’on pouvait boire autant de lait au chocolat qu’on voulait et qu’il y avait de bonnes pâtisseries et qu’on pouvait faire du bricolage. »

Au cours des 10 premières minutes, un moment marquant s’est produit. C’est quelque chose dont se souvient Jason aujourd’hui.

« Nous étions dans la salle de jeu, affirme Jason. Cette salle était bien différente de celle où j’allais m’amuser pendant mon séjour à l’hôpital. On pouvait y entendre des rires et des cris de nature compétitive, mais moi, je ressentais le calme. Il n’y avait aucun bip sonore pour avertir les infirmières ni interruptions pour des prises de sang. À mesure que j’ai vieilli, je me suis rendu compte que ce moment a été la première fois où j’ai compris que j’étais en voie de récupérer et je me suis senti comme un enfant à nouveau. »

Au fil des ans, Jason est resté au manoir à de nombreuses reprises. Après avoir terminé sa chimiothérapie, il est revenu souvent au manoir lors de ses visites de suivi. Il était même au manoir pendant l’ouragan Juan et, comble de malheur, encore une fois pendant le blizzard « Juan blanc ». On plaisantait même que lorsque sa famille arrivait au manoir, elle amenait avec elle une tempête!

« Je crois que le Manoir Ronald McDonald a eu un impact important dans la vie de ma famille, déclare Jason. J’aimerais dire à d’autres familles qu’en ce moment dans votre vie, tout ne semble peut-être pas aller comme vous l’auriez imaginé pour votre enfant. Mais partagez ce que vous ressentez parce que vous serez accueilli à bras et à cœur ouverts. Le Manoir Ronald McDonald veut simplement ce qu’il y a de mieux pour vous et votre famille; en fait, le personnel fait l’impossible pour y arriver. »

Aujourd’hui, Jason est étudiant de quatrième année à l’université Saint Francis Xavier. Ses camarades de classe et lui ont organisé une collecte de jouets pour le Manoir Ronald McDonald et ont remis d’innombrables oursons en peluche et jouets au manoir. « L’esprit de redonner du manoir nous a inspirés, ma famille et moi, à redonner également. Nous restons toujours en contact et j’ai le sentiment qu’ils font partie de ma famille. »