Histoires de famille

English

Le 19 février 2015, Annie et Trevor Power de Moncton, Nouveau-Brunswick, sont devenus parents d’un garçon. Evan est arrivé prématurément, pesant à peine 3 lb et 14 onces.

Pendant ses six premières semaines de vie, il est resté à l’Hôpital de Moncton pour que les médecins puissent s’assurer qu’il prenait du poids. Annie voulait être près de son nouveau-né; c’est pourquoi elle restait dans une chambre à l’hôpital.

Peu de temps après la naissance d’Evan, la famille Power a découvert la Salle familiale Ronald McDonald lorsqu’une infirmière a appris à Trevor qu’il pouvait y prendre une douche. Puis, il a en a appris davantage sur cette salle et qu’il y avait même un programme « Un bon repas chaud maison ».

« Lorsque j’ai franchi la porte de la salle familiale pour la première fois, j’ai tout de suite ressenti la chaleur et la douceur, affirme Annie. L’expérience y était si différente que celle dans une chambre d’hôpital. J’avais l’impression d’être à la maison. La salle était réconfortante. »

Au cours des six semaines qui ont suivi, Annie et Trevor ont passé beaucoup de temps dans la salle familiale. C’était un endroit où ils pouvaient prendre une bouchée ou un bon repas ou encore trouver un répit.

« La salle familiale était un endroit où se sauver du bruit et du stress de l’hôpital. Lorsqu’on est au chevet de son fils à l’unité néonatale de soins intensifs et que tout ce qu’on entend, c’est le bip des appareils, il est bien évident qu’on est stressé, se souvient Annie. C’était une oasis, même pour un court moment. »

Annie était aussi reconnaissante d’avoir un endroit où sa famille pouvait venir la voir.

« Mon beau-fils de 12 ans, Quentin, venait à l’hôpital avec nous tous les week-ends. Il ne voulait pas passer toutes ces heures à l’hôpital, de dire Annie. C’était génial d’avoir un endroit où il pouvait être un enfant et simplement jouer. Les bénévoles ont été exceptionnels avec lui. »

La famille Power savait qu’elle voulait redonner à la salle familiale; elle a donc décidé de commencer une nouvelle tradition familiale qui leur permettrait de faire justement cela.

« Lorsqu’Evan a eu un an, nous sommes revenus à la salle familiale pour y préparer un repas pour les familles, confie Annie. Nous avons pensé le faire au nom d’Evan et d’en faire notre tradition familiale chaque année, à son anniversaire. »

Après tout, il n’y a pas si longtemps, la famille Power était l’une des familles qui recevaient un repas préparé pour elle par des groupes de bénévoles.

« Nous espérons qu’Evan poursuivra la tradition avec sa propre famille un jour, » ajoute Annie.

La famille Power est retournée à nouveau à la salle familiale le 19 février cette année pour préparer un autre repas pour les familles et souligner, par le fait même, le deuxième anniversaire d’Evan.