Histoires de famille

English

Mallory Powell de Charlottetown, Île-du Prince-Édouard, est restée pour la première fois au Manoir Ronald McDonald après la naissance de sa petite Ella, après seulement 24 semaines de grossesse. Mallory était enceinte de jumeaux et a perdu un bébé pendant la grossesse. Lorsque le travail s’est déclenché des mois avant la date prévue de l’accouchement, elle a dû être transportée par avion au centre hospitalier IWK.

C’est le travailleur social à l’hôpital qui a référé Mallory et son époux, Mike, au Manoir Ronald McDonald. Mallory se souvient de sa première impression quand elle a vu le manoir.

« On s’est sentis comme à la maison et non dans une institution, affirme Mallory. Contrairement à l’hôpital, nous avions une fenêtre dans notre chambre et un grand lit bien douillet. Nous n’avons même pas à faire l’épicerie, puisque tout est fourni sur place. »

Ces petits conforts de la maison ont beaucoup de valeur pour la famille Powell, qui passera des mois à Halifax jusqu’à ce qu’Ella soit prête à retourner à la maison.

« Ma grossesse a été un événement traumatique, affirme Mallory. Mais une chambre, c’était l’une des choses pour laquelle je n’avais pas à m’inquiéter. La chambre au manoir était ce sur quoi nous comptions plus que tout autre service qui nous a été offert. »

Bien que Mallory et Mike affirment que le manoir est accueillant et chaleureux, il y a une partie de la journée qu’ils apprécient plus que tout.

« Ce que nous préférons, d’aller au manoir, c’est que lorsque nous quittons l’hôpital, il n’est qu’ à 5 minutes de marche, » de dire Mallory.

Bien que presque tous les soirs, Mallory et Mike restent au chevet d’Ella jusqu’à 20 h ou 21 h, ils disent que revenir au manoir les confronte à la réalité.

« Les soirées au manoir sont plus occupées et c’est un moment où l’on peut interagir avec les autres familles, nous confie Mallory. Voir ce que les autres familles vivent nous aide à remettre les choses en perspective. »