Histoires de famille

English

Brooklyn Gillis ne pesait que 1 lb 15 oz à sa naissance.

Son arrivée hâtive a causé toute une surprise à ses nouveaux parents, Vanessa Gaudet et Sean Gillis de Moncton, Nouveau-Brunswick.

Vanessa a commencé à se sentir malade pendant sa grossesse et s’est rendue à l’hôpital pensant qu’elle avait besoin de repos. Elle a été admise sur-le-champ et a donné naissance à sa fille le mardi suivant, soit le 27 septembre, à 27 semaines de grossesse.

« Tout s’est déroulé si rapidement, se souvient Sean. Cela a été le moment le plus terrifiant de toute ma vie; j’étais inquiet de l’état de santé de ma conjointe et de mon bébé. »

Ils ont passé près de deux mois à l’Hôpital de Moncton, où Sean a découvert l’existence de la Salle familiale Ronald McDonald.

« Je me souviens d’être allé dans la salle familiale et d’avoir pu enfin m’asseoir sur un sofa confortable, affirme Sean. C’était un endroit tranquille où je pouvais rassembler mes idées. C’était la première fois que je pouvais me détendre et répondre aux messages de tout le monde pour leur donner des nouvelles. »

Vanessa se souvient de son moment préféré dans la Salle familiale Ronald McDonald. Cela s’est passé pendant l’une de ses premières visites, lorsqu’elle se sentait assez forte pour quitter son lit d’hôpital. Elle a été accueillie à bras grands ouverts par un nouveau bénévole. « Il était très enthousiaste et encourageant, confirme Vanessa. Il nous a fait sentir les bienvenus et nous a offert les plus succulents petits gâteaux que nous n’ayons jamais mangés. »

Vanessa et Sean ont tous les deux utilisé la salle familiale chaque jour pendant l’hospitalisation de leur fille.

« On fonctionne sur l’adrénaline, alors avoir un endroit où prendre une douche, un café et un bon repas, c’est important, » nous confie Sean.

Ils ont aussi tissé des liens avec d’autres couples qui vivaient des situations semblables à la leur et ils ont pu se soutenir mutuellement.

« La salle familiale est l’endroit parfait où trouver un peu de tranquillité et socialiser un peu aussi, affirme Vanessa. Avoir un endroit où partager cette expérience a signifié beaucoup pour nous. »

Lorsqu’on leur a dit, au début de décembre, qu’ils pouvaient amener Brooklyn à la maison, ils se sont rendus dans la salle familiale et ont vu le même bénévole qui avait accueilli Vanessa lors de sa première visite.

« Nous lui avons dit que nous avions obtenu notre congé et il était très heureux pour nous, se souvient Vanessa. Il nous a dit qu’il allait nous préparer ses petits gâteaux ce soir-là et c’est ce qu’il a fait! Nous les avons savourés tout le week-end avant de quitter l’hôpital. »

« Les employés et les bénévoles de la salle familiale sont très sensibles face à ce que l’on vit, ajoute Sean. C’est un endroit sécuritaire pour les familles où elles se sentent protégées. »